Crooner radio aime Fabrice Luchini  parce qu’il voue une indéfectible affection pour la grande variété, les showmen populaires et l’entertainment. Sur les plateaux de télévision et de radio Fabrice Luchini « bout » de se lancer dans un vrai show sur ses bases d’improvisations associant grands auteurs et provocations populaires, voire sexuelles, dignes du fameux Rat Pack des années 60.

Séduire les jolies femmes et avoir dans sa poche leurs maris : Fabrice apparaît comme le nouveau Dean Martin ! Chanteur spontané aux Restos du Cœur, danseur improvisé pour soutenir nos amis du groupe Straight no Chaser chez Michel Drucker, Fabrice Luchini aime le show et les Soul Crooners.

Sautillant, bouillonnant comme James Brown,  avide de « partir en vrille » sur la sexualité frustrée des « bobos » ou des poètes obsédés, Fabrice Luchini nous fait le grand plaisir de ne pas renier ses origines. Imaginez donc un peu, que comme beaucoup d’autodidactes, Fabrice Luchini ait succombé au snobisme d’oublier d’où il venait pour entrer dans une austérité intello, rehaussée de petites lunettes d’écailles.

Au lieu de ça Fabrice Luchini « met le feu » sur les plateaux TV car il a bien compris qu’il en avait le pouvoir et qu’il y avait du plaisir à prendre. Il est évident qu’il ne sera jamais chroniqueur pour Cyril Hanouna car il est meilleur que le meilleur des improvisateurs que propose le petit écran, clairvoyant de cette télévision qu’il a auscultée, analysée et qu’il maitrise aujourd’hui.

Alors Fabrice, oui, Crooner radio vous a reconnu et, comme dirait Malraux : « Entre ici Fabrice Luchini, toi et ton joyeux cortège » et comme cette époque finira dans la canaille, nous te dédions un enregistrement de James Brown, versus ta Crooner attitude !