Justin Timberlake : a new showman, a new Crooner…

Crooner radio est heureuse de vous présenter aujourd’hui une nouvelle star internationale, un nouvel émule de Crooner radio, showman hors pair, idole des adolescents qui a récemment fait un carton plein au Stade de France.

Ladies and Gentlemen… c’est en smoking, nœud papillon impeccable et noué, que ce danseur hors pair, électrise les salles depuis plusieurs mois, avec un Big Band, des choristes, et de continuelles références aux crooners de l’âge d’or, Sinatra, Dean Martin et au fameux Rat Pack des années soixante…

Devant 50 ou 100 000 personnes… en lettres de feu sur les présentoirs vintage de son grand orchestre on peut lire les lettres J et T…

J comme Justin et T comme Timberlake…

Justin Timberlake aime les Crooner, ils les vénère… et c’est ainsi qu’il en a fait le nombre d’or de son grand show qui prend aussitôt des allures de comédies musicales, à tel point qu’à la fin de son show survolté de rythmes R’n’B et Hip Hop, avec quelques reprises telles que « Cry me a river » ou encore le « Heartbreak hotel » d’Elvis Presley… quand les gens regagnent les issues avec des étoiles et des riffs de cuivres pleins les yeux, ce sont les disques de Sinatra qui prennent le relais pour les raccompagner jusqu’à la sortie.

Alors même si Justin Timberlake n’a pas la voix et le répertoire de Michael Bublé, il véhicule une image digne d’un vrai Crooner avec un album intitulé « Suit and Tie » et une attitude qui nous fait dire que lui aussi, un jour, comme Robbie Williams ou Chris Réa, il signera également son album de grandes reprises, et peut-être qui sait, un concert au Sporting Club de Monaco, en smoking devant son orchestre de 25 musiciens…