Melody Gardot sort un nouvel album

Melody Gardot “Currency of man” le nouveau trailer

Après “The Absence”, Melody Gardot est de retour après trois ans d’absence. L’artiste sera dans les bacs le 1er juin 2015. En attendant voici le clip “Same to You” à déguster sans modération aucune.

Pour son quatrième album “Currency of man” Melody Gardot, est de retour à la console de production après la parenthèse exotique, Larry Klein n’est pas pour rien dans ce glissement de registre qui voit la discrète star se muer en diva néo-soul. Surprenante dès le titre d’ouverture « It Gonna Come », où la chanteuse adopte le parlé-chanté rap dans un décor Philly Soul de cuivres, d’orgue Hammond, de violons et de choeurs, la collection de dix pièces passe en revue époques et styles.

Non sans rappeler la fusion effectuée l’Anglaise Dusty Springfield dans “Dusty in Memphis” (1968), « Preacherman » déroule une trame soul profondément teintée de gospel et de rock, que « Same to You » reprend, passant de la chanson consciente à la romance, en s’appuyant sur quelques tics entendus chez Isaac Hayes (claquements de doigts, riff de guitare wah-wah et de cuivres, traits de cymbales charleston). Simples clins d’oeil, révérence ou exercice de style ? “Currency of Man” ne manque pas de références.

Entre-temps apparaît une sublime ballade comme Melody Gardot sait en distiller de sa voix fragile, « Morning Sun ». Cette délicatesse n’est pas isolée et, sans quitter le domaine de la Soul sophistiquée, va de pair avec « Don’t Misunderstand » et « If I Ever Recall Your Face ». À ce stade, sur « Don’t Talk », il faut souligner le travail sur les arrangements – avec la présence du Français Clément Ducol – et la saveur analogique du projet, à peine émaillée de quelques retouches électroniques. Une légère entorse qui ne ruine pas la voluptueuse atmosphère de l’ensemble.

Sur « Bad News », c’est une ambiance jazz de roman noir qui s’installe, avant de laisser place aux plus anecdotiques « She Don’t Know » et « Once I Was Loved ». Un peu plus varié, au caractère plus prononcé que le jazz cool auquel elle avait habitué ses fidèles, “Currency of Man” surprend et séduit par la dimension personnelle qu’apporte son auteur. – Copyright 2016 Music Story

Le site de Melody Gardot