Naissance : 17 mars 1919

Musicien, chanteur, pianiste

Biographie

Nat « king » Cole, comme son nom l’indique est sûrement l’un des plus grands « Crooners » de la grande famille et plus particulièrement de celle des « Mister Swing ». Sa qualité de pianiste fait de lui un aristocrate du style.

Pendant toute sa vie d’artiste célèbre (nous ne parlons pas des débuts), Nat King Cole sera contraint de chanter avec talent des « bluettes » imposées par les directeurs artistiques de ses maisons de disques. C’est un peu comme si un pilote de formule 1 faisait chauffeur de grand hôtel. L’avantage de ce genre de situation, pour les auditeurs, c’est qu’au final : on se retrouve avec de merveilleux disques de chansons populaires, magnifiquement interprétées sur fond d’arrangements jazzy et symphoniques : le luxe à l’état pur !

Même quand le grand Nat King Cole était contraint de chanter en espagnol ou en portugais, avec un accent ridicule, pour le marché sud-américain, il était génial.

Mettez sur votre platine une disque « Capitol » de Nat King Cole et votre vie devient un film technicolor, face à l’océan pacifique, par une belle soirée d’été, arrive jusqu’à vous le parfum  des magnolias !

Avant de vous laisser aller à la rêverie, il faut vous rappeler que Nathaniel Adams Coles est né le 17 mars 1917 dans l’Alabama. Son père est pasteur et sa mère chante. Dès son plus jeune age il pourra s’initier au piano. Il passera son adolescence à Chicago, jouant à l’église pour ses parents. Influencé par son frère qui joue de la contrebasse et  les stars du jazz de l’époque (de Earl Hines à Louis Armstrong) il trouvera son style après quelques galères de musicien débutant (remplacements dans les orchestres, tournées difficiles…), pour finalement trouver sa formule : celle du trio jazz (piano, basse, batterie avec, par la suite, des bongos et un guitariste).

La légende dit qu’alors qu’il se produisait dans un bar, avec son trio, un pochetron l’obligeât à chanter une chanson à la mode et qu’il finit par s’exécuter. On dit aussi, que les dames furent immédiatement séduites par sa voix « satinée ». Sa nouvelle réputation de jazzman-charmeur, capable d’interpréter occasionnellement et magnifiquement des ballades romantiques, vont lui valoir un engagement chez Capitol, la maison de disque des Crooners, dès 1942.

En 1948 Nat King Cole se produit déjà avec un grand orchestre à Cordes avec de très belles balades nostalgiques telles que « Nature Boy ».

Et Nat King Cole chantait …  «Nature Boy »

« Parfois, je peux tomber par hasard sur une belle mélodie, composée par une femme au foyer ou n’importe qui. C’est comme ça que j’ai trouvé la partition de Nature Boy : un type me l’a déposée à l’entrée des artistes… » (Nat King Cole dans une interview de 1952). Avec cette chanson nostalgique, Nat King Cole fera l’un de ses premiers grands succès, devenant ainsi l’un des artistes majeurs de la firme Capitol.

Sans faire de vagues, de scandales Nat King Cole, de films en concerts, d’enregistrements en apparitions télévisées, va humblement faire son métier pour laisser derrière lui une œuvre variée : allant des premiers enregistrements, véritables joyaux du jazz en trio, à quelques merveilles de la variété sophistiquée, faisant le prestige de la firme Capitol. Il fera également carrière à Hollywood avec des films tels que « La femme aux gardénias » (Fritz Lang 1953) ou « St Louis Blues » (1958) dans lequel il incarne le compositeur WC ANDY.

Et Nat King Cole chantait … «Unforgettable»

Quand le disque sort en 1951, il reste désespérément à la 14° place dans les hit parades américains mais deviendra, cette chanson, le succès mythique de Nat King Cole. Ce titre sera repris en duo virtuel, par sa filles Nathalie Cole dans un album de 1991, également intitulé « Unforgettable ».

Nat King Cole s’éteindra le 15 février 1965 à la suite d’un cancer. Il venait d’achever le tournage d’un western intitulé « Cat Ballou » ainsi que l’enregistrement de la chanson du film.

« Quand j’ai rencontré Nat King cole, c’était peu de temps avant sa disparition en 1965. Il était en train d’ enregistrer un album en Français et la maison de disques CAPITOL m’avait demandé de le « coacher » sur l’accent et la prononciation car on ne comprenait pas son phrasé. Nous avons travaillé un moi entier, tous les après midi : il fumait constamment, même en chantant. Pendant l’enregistrement, dans une respiration musicale, il tirait sur sa cigarette !. Sur cette photo nous sommes au restaurant : à un moment Nat à du s’absenter car il était victime d’une quinte de toux. Il se plaignait d’une bronchite mais, en fait, c’était le cancer qu’il avait. Il est décédé peu après. » (LINE RENAUD)

Et Nat King Cole chantait … « Ballerina »

Nous sommes au fameux « Sands Hotel » de Las végas en janvier 1960. Le grand orchestre du Sands est là, dans la pénombre d’un somptueux fond de scène.On aperçoit une cinquantaine de musiciens derrière les pupitres éclairés. C’est alors que l’aboyeur entre en  scène et annonce :

« The sands hotel takes pleasure in presenting Mister Nat King Cole… »

Veste à revers satinée, canne à pommeau arrive Nat King Cole pour chanter « Dance, Ballerina, dance…. »

Le cd à écouter ….  The very best of Nat king Cole »

Discographie

2010 : Anthology [Not Now Music] 2006 : Unforgettable [Castle] 2006 : Best of Nat King Cole [Cherished Class] 2005 : Mona Lisa [Pulse] 2005 : Christmas Song [Bonus Tracks] 2003 : Stepping out of a Dream
2003 : Nat King Cole at the Sands [Bonus Tracks] 2003 : In the Beginning [Bonus Tracks] 2002 : Sharing the Holidays With Nat King Cole and Friends
2002 : Nat King Cole at the Sands [Reissue] 2002 : Got a Penny
2002 : Embraceable You [Prestige] 2002 : Destination Moon
2001 : Jazz at the Philharmonic
2001 : After Midnight [Bonus Tracks] 1999 : Live at the Circle Room
1996 : Christmas Song [CEMA] 1995 : Merry Christmas from Cole & Fitzgerald
1995 : Magic of Nat King Cole
1995 : Live
1995 : Favorite Ballads [Excelsior] 1995 : Christmas with Nat and Ella
1995 : Christmas Is for Kids
1995 : 32 Live Original Songs
1994 : Sweet Georgia Brown
1992 : Christmas Song
1991 : Sweet Lorraine [Huub] 1991 : Canta Español
1990 : Spanish, Vol. 2
1990 : Spanish, Vol. 1
1989 : Nat King Cole: The Great Films and Shows
1989 : Let’s Pretend
1988 : Christmas with Nat « King » Cole
1987 : Unreleased Nat King Cole
1984 : Trio Days
1981 : Walkin’ My Baby Back Home
1981 : Nat King Cole: The Cool Cole
1978 : Nat King Cole Sings His Songs from « Cat Ballou »
1974 : Love Is Here to Stay
1971 : White Christmas
1969 : There, I’ve Said It Again
1969 : Smile
1967 : Thank You, Pretty Baby
1967 : Sincerely
1967 : Beautiful Ballads
1966 : Nat King Cole Sings Hymns and Spirituals
1966 : Nat Cole at J.A.T.P., Vol. 2
1966 : Nat Cole at J.A.T.P., Vol. 1
1966 : Great Ones!
1965 : Songs from Cat Ballou and Other Motion Pictures
1965 : L-O-V-E
1964 : Let’s Face the Music!
1964 : I Don’t Want to Be Hurt Anymore
1963 : Where Did Everyone Go?
1963 : Top Pops
1963 : Those Lazy-Hazy-Crazy Days of Summer
1963 : Sings My Fair Lady
1963 : Nat King Cole Sings the Blues, Vol. 2
1962 : Ramblin’ Rose [Capitol] 1962 : Nat King Cole Sings the Blues, Vol. 1
1962 : More Cole Español
1962 : Dear Lonely Hearts
1961 : Touch of Your Lips
1961 : String Along with Nat « King » Cole
1961 : Nat King Cole Sings/George Shearing Plays
1960 : Wild Is Love
1960 : Tell Me All About Yourself
1960 : Nat King Cole at the Sands
1960 : Magic of Christmas
1960 : Every Time I Feel the Spirit
1959 : Welcome to the Club
1959 : Mis Amigos
1958 : Very Thought of You
1958 : To Whom It May Concern
1958 : Swingin’ Side
1958 : St. Louis Blues
1958 : Cole Espanol & More, Vol. 1
1957 : This Is Nat « King » Cole
1957 : Love Is the Thing (And More)
1957 : Love Is the Thing
1957 : Live 1957 Broadcast
1957 : Lester Young-King Cole Trio
1957 : Just One of Those Things [LP] 1957 : Just One of Those Things
1957 : After Midnight
1956 : Piano Style of Nat King Cole [LP] 1956 : Piano Style of Nat King Cole
1956 : Ballads of the Day
1955 : Vocal Classics
1955 : Sings for Two in Love [12-Inch LP Version] 1955 : Penthouse Serenade [12-Inch LP Version] 1955 : Nat « King » Cole Sings
1954 : Sings for Two in Love (And More)
1952 : Penthouse Serenade [10-Inch LP Version] 1952 : Penthouse Serenade
1950 : Nat King Cole at the Piano
1948 : King Cole Trio, Vol. 3
1946 : King Cole Trio, Vol. 2