Jean-Pierre Marielle est parti rejoindre les Crooners au paradis du jazz

Immense acteur Jean-Pierre Marielle a tourné dans de nombreuses comédies, il s’est éteint à 87 ans des suites d’une longue maladie

Décédé hier soir à l’Age de 87 ans, Jean-Pierre Marielle était discrètement souffrant depuis longtemps : comme l’affirmait aussitôt son vieil ami Jean-Pierre Mocky

« Il ne pouvait plus tourner en raison d’un Alzheimer trop important ». Personne n’oubliera sa truculence dans les « Galettes de Pont Aven » ou dans les « Grands Ducs » et son mauvais caractère, dissimulant une profonde gentillesse. Il n’aimait pas la flagornerie, il détestait les plateaux de télévision et les journalistes incultes, surtout ceux qui ne connaissaient rien à la bonne musique. L’acteur faisait partie de cette caste de « Seigneurs du cinéma Français », toute une génération réunissant les Jean-Rochefort, Philippe Noiret ou encore le merveilleux Claude Rich. Beaucoup de personnalité et d’élégance pour ces acteurs qui auront marqué le cinéma dès les années 60. Ce que le grand public connait moins c’est la passion de Jean-Pierre Marielle pour le jazz et plus particulièrement les chanteurs de jazz. Avant de pouvoir parler musique avec Jean-Pierre Marielle il fallait faire ses preuves, et alors la discussion commençait : ses deux chanteurs de jazz favoris étaient Tony Bennett et Mel Tormé, deux orfèvres du jazz vocal, plus puristes qu’un Sinatra ou un Dean Martin qu’il aimait également. Souvent il prenait plaisir à aller au club Saint Germain écouter du bon jazz, dans ce club mythique qui a vu passer les plus grands solistes américains. Avare d’interviews, il ne parlait jamais pour rien dire et il faut dire que la voix de Jean-Pierre Marielle, présentant ses artistes préférés sur Crooner radio, résonnera donc, dorénavant, à tout jamais. Comme un écho à ce qu’il a donné au cinéma Français.