La chanson « Baby it’s cold outside » dans le viseur de l’état …

« Baby it’s cold outside » la chanson américaine que le politiquement correct veut éliminer de la mémoire collective

C’est une chanson mondialement connue, idéale pour les fêtes de Noel, largement diffusée sous diverses interprétations sur Crooner radio, et intitulée « Baby it’s cold outside », en français « chérie il fait froid dehors ».Un succès américain des années 40, chanté en duo et écrit par un grand auteur de la romance américaine de la grande époque nommé Franck Loesser.

Chanson tirée d’une comédie romantique d’après-guerre (La fille de Neptune, avec Esther Williams et Ricardo Montalban), dans l’une des scènes de ce film, la dame va partir après le verre pris ensemble, le Monsieur n’a pas envie et lui dit en deux mots, « chérie il fait froid dehors », la fille insiste pour repartir et le Monsieur insiste élégamment en demandant s’il ne peut pas se rapprocher un peu et fait un compliment sur les lèvres délicieuses de sa partenaire. En deux mots : de la drague sophistiquée, digne d’une comédie romantique de cette époque.

Et bien le politiquement correct, la démagogie bienpensante, atteignant aussi l’Amérique, plusieurs radios de l’Ohio, du Minessota et du Colorado ont décidé de ne plus diffuser ce grand classique, créant un véritable débat national, incitant les radios à sonder leurs auditeurs pour savoir s’il fallait diffuser ou non cet adorable classique de la variété américaine, récemment réenregistré par Michael Bublé en duo avec Idina Menzel.

En signe de protestation, une radio du Kentucky a décidé de diffuser en boucle le titre pendant plusieurs heures, en prenant toutes les nombreuses versions du titre. A force de voir du harcèlement sexuel dans la moindre allusion, on ne pourra plus rien face à la timidité déjà naturelle du jeune homme qui n’ose pas aborder une fille dans l’autobus, comme excellemment évoqué dans la chanson «Il aurait du » de Big Flo et Ollie, intitulée « Il aurait du ».

Ces deux jeunes artistes, adorés du jeune public, nous rappellent simplement que si on ne peut plus parler à une fille dans l’autobus, cela finira par une cohorte serrée de gens frustrés, esseulés et n’osant plus aborder l’autre dans les lieux publics ou privés.

On ne peut que s’insurger profondément contre les dérives du politiquement correct et vous inviter à apprécier, au premier ou ou second degrés la fantaisie de « Baby it’s cold outside », récemment enregistrée par le génial Michael Bublé en duo avec la fantastique Idina Menzel ».Oui, insistons sur fantastique, parce que l’expression «charmante » , pourrais générer un procès… et oui, c’est ainsi dans notre société désormais totalitaire.