Bohemian Rhapsody le biopic du célèbre groupe Queen au cinéma

Un film sur Freddie Mercury et son groupe Queen, provocant, poignant, une merveille signée Bryan Singer

Le monde entier connait Queen, sa musique entraînante, parfois provocante pour son époque. Néanmoins, le grand publique ne connait pas nécessairement l’histoire de ce groupe mythique toute aussi intéressante. Bohemain Rhapsody, titre du film éponyme de la chanson la plus longue des années 70, nous raconte donc Queen, de la conception du groupe jusqu’à son apogée.

Le film débute sur des images qui promettent un long métrage riche en émotions et en spectacle. Le spectateur est happé par les personnages plus vrais que nature et un Rami Malek totalement imprégné voire possédé par le personnage de Freddie Mercury : dans sa gestuelle, son élocution, ses attitudes…

A l’image des chansons entrainantes du groupe, le spectateur est rythmé par des frissons tout au long de ce biopic où les émotions et l’attachement au personnage principal sont particulièrement intenses. Et malgré la fin tragique qu’a connue Freddie Mercury, Bryan Singer, le réalisateur, ne tombe à aucun moment dans le pathos.

Juste des émotions pures qui imprègnent et laissent simplement place à la déception de ne pas avoir pu écouter toutes les merveilles mélodieuses et avant-gardistes que le sida a emporté avec le leader du groupe britannique.

Le concert de Live Aid donné le 13 juillet 1985, à vocation humanitaire, avait pour objectif de lever des fonds en faveur des familles éthiopiennes souffrant de la famine. Queen y participait ainsi que U2, David Bowie, Elton John, Madona, Sting et tant d’autres…

Les images nous montrent le groupe en communion absolue avec son public et révèlent à quel point Queen et en particulier Freddie Mercury étaient faits pour la scène, à quel point leurs chansons prenaient vie grâce à la mise en scène où le style du groupe mais aussi l’investissement de la totalité de la scène, tout était mûrement réfléchi dans le but de vendre non seulement un son hors du commun mais aussi une image, un rêve éphémère de personnages qui étaient bien différents de ce que les hommes étaient dans la vie quotidienne hors scène. Freddie Mercury sur scène était une bête de scène, un chanteur prétentieux et provoquant, parfois même insultant alors que dans sa vie personnelle, il était de nature très timide et généreuse, très peu sûr de lui. Se sentant seul la plupart du temps et avec un besoin de se sentir aimé par tous les moyens. Donc un personnage scénique extrêmement éloigné de sa nature réelle.

Et c’est lors de ce concert que le groupe chante sa chanson mythique « Radio Ga Ga » qui m’a immédiatement fait penser à l’actualité du média : en effet, c’est Queen qui a lancé MTV et qui a été pionnier dans le développement des clips musicaux, l’image effaçant le son pure porté par la bande FM de l’époque.

Freddie Mercury dans cette chanson, espère que le média qui a permis au groupe de se faire connaître de manière internationale, ne va pas disparaître, qu’il va continuer à émettre au profit des artistes comme Queen, permettant d’utiliser un peu plus nos oreilles que nos yeux car le groupe est l’essence même de la nature de la musique :

« We watch the shows, we watch the stars

On videos for hours and hours

We hardly need to use our ears

How music changes through the years ».

Le chanteur ajoute qu’ils ont besoin de la radio comme d’une vieille amie parce qu’elle leur manquera quand tout le monde se sera lassé de tout ce visuel …

Ainsi, environ 34 ans plus tard, la radio est toujours vivante, elle permet toujours de découvrir de nouveaux artistes et est en train même d’évoluer en images avec le DAB+.

L’affiche du film « Bohemian Rhapsody »

Bohemian Rhapsody Queen affiche cinema

By |2018-11-07T17:01:36+00:00novembre 6th, 2018|

About the Author:

Flowers in Chania
close-link
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies. OK