Thomas Dutronc sort un nouvel album live le 7 septembre « Live is love »

Thomas Dutronc, un nouvel album aux accents manouches pour le célèbre label « Blue note »

Le 4 septembre dernier, dans une charmante péniche située sur la River Seine, tout près de Notre Dame et de Quasimodo qui tendait l’oreille depuis sa grande gargouille, le sincère et talentueux Thomas Dutronc présentait son nouvel album « live » intitulé « Live is love » qui sortira le 7 Septembre prochain.

Une sortie quasi concomitante sous le prestigieux label « Blue note », le label des grands du jazz qui a compris que Thomas Dutronc était plus qu’un chanteur à succès doté d’une belle petite bouille. Le label « Blue note » à compris que Thomas Dutronc, était après une quinzaine d’années guitariste, jazz manouche aux côtés des plus grands orfèvres du style tels que Tchavolo Schmitt ou Biréli Lagrène.

Blue note a apprécié la formation jazz acoustique de Thomas Dutronc et c’est au fil d’une grande tournée qu’une série d’enregistrements live son sont effectués, rassemblant des reprises du grand Django Reinhardt avec la version acoustique live des plus belles chansons de Thomas.

En deux mots cet album est une pépite de bons moments de partage et de musique mais j’arrête là ce panégyrique trop technique car tout cela n’est pas crooner … ce qui est Crooner c’est la crooner attitude de Thomas Dutronc que l’on a pu apprécier au cours de cette soirée.

Un verre à la main, genre Dean Martin nouvelle tendance, Thomas Dutronc est parti dans une impro délirante, nous racontant des anecdotes hilarantes sur sa tournée et le mal qu’il s’était donné, cumulant les apéros brain storming, avec ses copains, pour en extraite la substantifique moelle.

L’ensemble dans une ambiance de joyeuse improvisation mis à part que quand le Crooner a cessé de mettre l’ambiance et qu’il a soudain saisi sa guitare, sans ampli, sans micro et qu’il a joué avec sa bande, qui n’était pas un play back mais une troupe de copains talentueux : Aurore Voilqué au violon (Pierre Blanchard sur la tournée), Rocky Gresset et Jérôme Ciosi aux guitares, Gilles Bonikowsky au sax soprane, David Chiron contrebasse et bien ça avait « une sacrée gueule » comme on dit dans le métier …

Tout à coup cette petite péniche cabaret nous a laissé entrevoir ce que devait être une prestation de Django Reinhardt, pendant le couvre-feu, dans un cabaret clandestin en compagnie de Jean Cocteau. La puissance du jeu de guitare acoustique, le rondeur de ce quintette Made in France se dont fait doux et félins, accueillant la voix de Thomas : lui qui ne voulait pas chanter à ses débuts et devenu un magnifique Crooner…

Et l’autre soir, pour quelques privilégiés, il a fait vire l’émotion, mais grâce à la radio et grâce à cet album « Live et Love » ce sera désormais « rien que pour vous », grâce à l’album « Live is love » dans lequel vous retrouverez, entre autres, une géniale interprétation de « Billet doux », jadis popularisée par Django Reinhardt, ou encore la chanson « Mademoiselle » écrite par Thomas pour l’inoubliable Henri Salvador qui aurait adoré écouter cet album.

By |2018-09-05T17:20:32+00:00septembre 5th, 2018|

About the Author:

Animateur, chroniqueur et auteur du livre "Crooners" Jean-Baptiste TUZET la voix de France Inter est aujourd’hui le fondateur de Crooner Radio.
Flowers in Chania
close-link
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies. OK