13 radios s’associent pour communiquer sur la radio numérique DAB+

Les 13 radios numériques prêtes à émettre sur la zone de Lille en mai prochain font un communiqué de presse pour affirmer leur indépendance.

Les 13 radios numériques nommées par le CSA pour émettre en DAB+ sur la zone de Lille ont souhaité faire un communiqué de presse commun (Générations, LATINA, METROPOLYS, MONA fm, M RADIO, OUI FM, CROONER Radio, Radio NOVA, RCF Nord de France, SUD Radio, SWIGG, TSF Jazz) pour affirmer leur indépendance face au monopole de diffusion qui pèse sur le système du Multiplex.

Il faut en effet savoir que grâce au système de Multiplex, l’un des énormes avantages de la diffusion hertzienne DAB+ c’est de diviser une fréquence en 13, permettant à 13 radios (12 ou 14 suivant le besoin) de diffuser de manière commune via un système de technique de partage de la fréquence en Multiplex.

En principe le coût de diffusion pourrait être divisé par 13, mais plus généralement il l’est par 7, à savoir que la diffusion dans les grandes villes de France coûte donc environ 7 fois moins cher, en DAB+, qu’en FM.

Une énorme économie et un beau geste écologique pour les radios numériques du futur (qualité HD, moindre consommation en énergie…) mais également une énorme baisse de CA pour les grandes maisons de diffusion françaises (7 fois moins de CA) qui voient leurs revenus se réduire, comme cela avait déjà été le cas avec la TNT (système de multiplex équivalent).

Le communiqué des « 13 radios » qui émettrons sur la zone étendue de Lille en mai prochain vise à démontrer leur indépendance vis-à-vis de ces grandes maisons de diffusion, à savoir que ces radios associées en un seul multiplex, ont choisi le diffuseur TOWERCAST (propriété du groupe NRJ) pour « gérer » administrativement le Multiplex des 13 radios (un peu comme un Syndic qui gère une copropriété) mais ont, en revanche, choisi TDF (Monopole de diffusion en France) pour émettre. Autrement dit c’est un diffuseur qui gère et c’est l’autre qui émet !

Cela peut paraître anodin mais, dans l’aventure qui commence pour la radio numérique DAB+ au son HD, c’est une première marque d’indépendance par rapport au monopole de la diffusion dans l’hexagone et une manière de commencer à reprendre la main sur l’établissement d’une saine concurrence.

A noter un absent de la liste du communiqué : SKYROCK radio qui postule et obtient actuellement des fréquences en DAB+ de la part du CSA sans émettre cependant et sans s’impliquer au sein des Multiplex.

De bonnes nouvelles en somme pour le paysage radiophonique français, dans la mesure où le déploiement du DAB+ va se voir une nouvelle fois accéléré par le projet Paris 2024.

By |2018-03-23T13:01:21+00:00février 23rd, 2018|

About the Author:

Rédacteur
Flowers in Chania
close-link

Restez informé du déploiement du DAB +

Recevez dans votre boîte mail les dernières actualités du déploiement du DAB+ en France. Vos données resteront confidentielles et ne seront pas communiquées à des tiers.
JE M'ABONNE
close-link
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies. OK